Créer et gérer une chaine video #3

Vous avez décidé de vous lancer dans une chaîne vidéo, vous avez réfléchi au contenu, réalisé des vidéos de qualité et calibrée pour le web. Vous êtes fin prêts, il faut maintenant la télécharger sur la plateforme. Mais laquelle ? YouTube, Vimeo, Dailymotion (pour ne citer que les plus importantes)?

Bien choisir sa plate-forme vidéo: Youtube – Vimeo – Dailymotion (entre autres)

YouTube a pour elle d’être la propriété de Google et d’être la plus populaire. Des milliards d’heures de vidéo visionnées chaque mois, troisième site le plus visité et une moyenne de presque 20 minutes passées par jour et par internaute sur la plateforme. Un mastodonte qui vous permet de partager un nombre illimité de vidéos, tant qu’elles ne dépassent pas 2GB. Les problèmes liés aux commentaires (pouvant facilement être utilisés au détriment du posteur de vidéo) devraient être atténués grâce au système avec Google+ lancé l’année dernière.

Vimeo, créée plus tardivement, mise surtout sur la qualité. Elle se propose plus comme une niche, un peu élitiste pour certains, et qui attire « seulement » 70 millions de visiteurs chaque mois. Sa petite taille est aussi un atout : Vimeo est plus « communautaire » que YouTube. C’est un réseau d’internautes recherchant la qualité. Il n’y aura pas ou peu de vidéos avec de jolis chats ou des bébés chouettes… Une esthétique plus « clean », plus léchée que sa concurrente et moins de distractions autour de la vidéo. Pas de publicité non plus, ce qui est un argument non négligeable. Combien d’internautes exaspérés par les 30 secondes obligatoires de pub avant la vidéo ? Au contraire de YouTube, cependant, Vimeo Pro est payant et limité à 50GB.

Et les Frenchies dans tout ça ? Dailymotion fait office de petit joueur, même si en France ses statistiques sont plutôt bonnes. Optez directement pour Motionmaker (gratuit) pour pouvoir personnaliser votre profil. Son accord avec Vevo en 2013 lui a permis d’obtenir des clips qui jusque-là n’étaient visibles qu’en ayant une adresse IP aux Etats-Unis.

Vous avez choisi votre plateforme, maintenant il faut charger les vidéos. Mais pas n’importe comment.

Un bon référencement pour votre vidéo en quelques étapes

Le référencement c’est primordial. Sans cela, point de placement dans les résultats de recherche…que ce soit sur la plateforme elle-même ou sur Google et consorts. Il est donc essentiel de bien penser tout ce qui entoure votre vidéo et de remplir avec précision et pertinence les champs d’information. Exemple ici avec Youtube.

Des informations cruciales pour le référencement de votre vidéo

Des informations cruciales pour le référencement de votre vidéo

Le titre de votre vidéo.

Explicite, il donne envie de cliquer pour découvrir la vidéo. Pas trop long (on vous conseille de ne pas excéder les 60/70 caractères soit moins de 10 mots – plus long et il sera tronqué dans les résultats de recherche), il indique obligatoirement le sujet de la vidéo sur la base d’une expression ou combinaison de mots précises et informatives. Votre internaute doit savoir grâce au seul titre le sujet de votre vidéo. Le titre contient, pour ressortir dans les pages de recherche, des mots-clés… que votre cible utilise, bien entendu ! Vous aurez fait vos devoirs à ce propos en amont, et par la suite vous testerez votre titre sur les cobayes de votre choix. Selon nous, les proches font bien l’affaire !

La description de votre vidéo.

Succincte, mais pas trop, musclée juste ce qu’il faut, c’est avec le titre le premier aperçu de votre vidéo qu’ont les internautes. Comme diraient certains, elle doit être suffisamment « sexy » pour donner envie de cliquer sur le lien et de visionner. Sur la page de recherche, seules les deux premières lignes seront visibles, soignez-les ! Pour la suite, n’hésitez pas à renvoyer vers votre site corporate.

Voilà ce qui apparaît de votre description dans les résultats de recherche

Voilà ce qui apparaît de votre description dans les résultats de recherche

Les tags de la vidéo

Ces étiquettes sont très importantes pour le référencement. Là encore, privilégiez les mots clés (5 à 7). Ils vous permettront d’apparaître, notamment, dans les « related videos ». Cette colonne qui propose aux internautes de visionner des vidéos ayant les mêmes tags que celle de leur recherche. Vous pourrez donc potentiellement être associé à des vidéos très populaires. Pour les têtes en l’air, n’oubliez pas de séparer ces mots-clés par des virgules !

Il ne fait pas partie du référencement, mais n’est pas à négliger : le visuel de votre vidéo! Choisissez bien votre miniature, car elle apparaît dans les résultats de recherche, et doit tout autant que le titre inciter l’internaute à cliquer pour regarder.

A la semaine prochaine pour l’ultime épisode de cette série sur les chaînes vidéos!

Précédents épisodes: une chaîne vidéo pour quoi faire et Fractionner ses vidéos